100 Miles du Sud de la France by Alexandra

201710 100Miles ALEX

« La Traversée 75km »
07/10/2017

Voilà un CR comme je n’ai jamais fait étant donné que je n’avais pas encore vécue de très grands moments comme celui du 07/10/17.
Tout commence un dimanche de février, ça fait déjà quelques semaines que ce fameux 75km du 100miles Sud de France me fait de l’œil, c’est chez moi en Pays Catalan, donc à tenter mon 1er Ultra autant que ce soit celui-ci ! :D 
Je demande si mon assistance en or Ingrid peut être présente le 07/10/17, elle me dit oui c’est bon !
Allez feu je m’inscris, ce sera mon objectif 2017 !!!
C’est annoncé je demande un plan à mon frère, mon coach et dès ce moment il croit en moi et me dit « Félicitations c’est parti pour que tu vives une belle aventure » 
J’en doute pas je sais déjà que ce sera une belle aventure !
Je ne sais pas ce qui m’attend j’ai jamais fait plus de 35km(Trail du Canigou et c’est tout)mais pas grave je veux tenter et au pire tout ce qui sera au-dessus du 35ème ça sera que du bonus !
Un délire et voilà que Choa et Sylvain me disent on vient avec toi on prend un dossard, non j’y crois pas sérieux !!! ça me fait bizarre ça va être long pour eux d’être à mon allure, je veux pas vous ralentir, mais au fond je suis ravie de cette nouvelle !
Finalement, il n’y aura que Sylvain qui aura son dossard pour ce 75km, deg pour Choa et notre trio de choc qui s’annonçait !  
Vendredi 06/10 est là, mon assistance arrivent ils sont au taquet c’est demain, allez bon plat de pâtes et dodo réveil 4h30.
Samedi 07/10, ça sonne, plus ou moins bien dormi, ça fait déjà 1 semaine que je fais presque chaque nuit la course dans ma tête !
On arrive à Arles, il fait froid, on attend, un peu trop à mon gout c’est long j’en peux plus j’ai qu’une envie prendre le départ, ouf ça yest 7h30 allez feu !!!
On attaque d’entrée par cette belle montée, Sylvain me demande comment je suis ? « j’ai une niak de fou, on arrive ensemble et au bout je ne le vois pas autrement ! »
On est bien, le lever du jour est magique, temps superbe en vue, couleurs magnifiques sur le Canigou, je savoure et apprécie cette montée direct, notre assistance sera au 26ème, car au 11ème l’accès est difficile selon papa, pas grave on attendra le 26ème, on attaque cette super descente qui est un régal, du plat et je pars vite je suis bien, Sylvain qui me rappelle tu sais qu’il nous reste 65km, « euh oui mais j’avais froid aux pieds lol » et c’est de trop bonnes sensations ! Nous voilà au 11ème à Montalba, ohhh je capte même pas mais notre assistance est là, trop bon Ingrid dans la descente, Choa en prise photos avec Coline et Papa au ravito, c’est top de vous voir, un petit bonbon tiens Sylvain pour le plaisir, on lâche nos frontales et on file ! Allez à toute et cette fois en Espagne !
On attaque ce Pic censé être à 1242m et qui sera au final à 1413m, les paysages sont superbes on en prend plein la vue, mais elle monte bien et il commence à faire froid, mais toujours un régal et nos amis les bâtons sont parfaits ! Ouah on est au Pic la vue est magique, petite photo oblige ! et 1 Pic en moins ça c’est fait !
On redescend bien, le terrain est souple et agréable c’est un plaisir, la vue de plus en plus époustouflante avec la mer au loin, regarde Sylvain ce soir on sera là bas !!  
On arrive à Las Illas, on a trop faim de salé, il fait chaud, mais c’est top on voulait arriver en 4h30 et ce sera en 4h34, je suis au taquet tel une puce qui saute partout !
Hop plus de bâtons on change le buff contre la casquette et direction le Perthus, Ingrid me rappelle « c’est ton 1er long, calme toi t’es en sur régime, tu dois t’économiser » ok je comprends elle a l’expérience, j’écoute, mais je suis bien je t’assure !
On reprend par une petite partie de route pas top, mais on relance et c’est plaisant, ça va Sylvain ? « un peu la cheville et le fessier qui me disent qu’ils sont avec nous », oh ben moi c’est mon copain le TFL qui arrive doucement et une crampe a l’orteil qui restera avec moi jusqu’à la fin !
L’envie et la niak sont toujours à 10000%, mais au 40ème ce sera massage pour tous les 2 avant de repartir !
Nous voilà dans cette belle montée en plein soleil pour accéder au Fort puis à la base de vie, découverte du Fort mais envie d’arriver au ravito ! on repassera pour la visite du Fort ça sera pas pour aujourd’hui  :lol: !
Au 40ème, ils sont toujours là pour nous, massage, saucisses grillés qui fait trop de bien, on reprend nos meilleurs amis les bâtons et on repart 700D+ pour 9km nous attendent.
Mais me voilà toujours à fond dans ma tête, la chaleur s’intensifie on avance un peu trop, et revenons sur nos pas, en parlant on a loupé une balise, bon tant mieux là c’est à l’ombre, mais c’est du faux plat un peu long… et là on aura du 300D+ sur 2km, mais finalement elle se monte parfaitement, je pensais vraiment qu’elle serait pire !
Et là Col de l’Ouillat, superbe vue, bonne ambiance et surprise un ravito riz poulet curry un régal à déguster là au soleil, la fatigue commence à se faire sentir on est au 50ème, je râle pas mais je passe au stade allez plus que 25!!  :oops: maintenant faudra gérer les descentes, car la douleur se sent de plus en plus, mais ça va le faire !
Allez hop c’est reparti, sauf que la digestion de ce bon poulet est un peu dur, on avance en relançant un peu, on arrive au Pic Néoulous vue encore parfaite, mais la descente est là et j’ai la douleur c’est sur je ne pourrais plus descendre normalement eh merde !!!! quel perte de temps !!! grrrr  
Puis arrive un faux plat pour arriver à ce Col des 3 Hêtres, vraiment long pas envie de relancer, il y a pas de vue, ennuyant, fatiguant et gros coup de barre, les couleurs changent, le coucher de soleil arrive, et là j’ai faim, l’humidité s’installe et je rêve d’une soupe !!
Nous voilà à ce Col qui n’est pas un vrai Col on a rien monté on s’est juste fait chier sur cette longue partie pas plaisante du tout, mais là ravito et ouah la marmite sur le feu, tu réalises que cette petite chose devient un vrai bonheur, c’est du luxe ce moment assis sous le chapiteau et le bol de soupe aux vermicelles,et avant d’attaquer cette descente cassante on savoure !!! Allez on remet frontale, buff,veste et on descend, ça y est c’est la tombée de la nuit magnifique ce coucher de soleil avec la mer au fond, la soupe a bien rebooster, après celle-là il nous restera que 9km, enfin logiquement car on a déjà pas le même kilométrage au compteur.
Elle est cassante, très technique, elle fait mal de – en – de balisages, on galère à trouver le chemin, une fois en bas pas de perte de temps on se changera pas, on est encore sur la base des 15h. Voilà ce ruisseau, notre assistance est toujours là, ils sont ko, et ont froid mais sont toujours au top avec nous !! Je suis assez ko aussi, et les larmes coulent en disant à Ingrid c’est sur ça yest je vais finir mon Ultra, on se retrouve sous l’arche !
On attaque cette dernière belle montée, mais l’énergie revient et la niak aussi et on est encouragé tous les mètres par nos amis les vaches, sensation d’abandon, le ciel plein d’étoiles, le bruit des cloches, petit moment d’émotions… nous voilà en haut, plus que 7km logiquement, ça redescend et je ne peux plus courir en descendant trop mal, mais pas grave on avance !
Encore un petit ravito à la Chapelle, hummm si on s’arretait allez 2 petites madeleines au chocolat et là pas 4km mais 5.3km encore…. Ça devient long cette arrivée.
On finit la partie sentier et dfci assez longue et nous voilà sur la route mais plus envie de courir, là c’est fait pour moi j’ai fini, et les larmes reviennent, je vais finir, j’y crois pas c’est moi qui ai fait ça, à aucun moment je me suis dit qu’est ce que fous là, j’ai tout vécue pleinement, « Merci Sylvain d’avoir été là ».
Sauf que jusqu’à la plage c’est long, l’horreur, la visite des bateaux le long du port à 23h on s’en serait bien passé, impossible de courir alors marchons ! Et là à 300m de l’arche Ingrid nous demande de relancer, on lui dit qu’on a plus envie, mais pour elle ok on relance jusqu’à l’arche et là c’est l’euphorie, Papa est toujours là avec Choa et Coline, mes proches aussi, je compresse la main de Sylvain de toutes mes forces, j’ai le sourire figé, je suis aux anges avec ma petite étoile qui a toujours été avec moi depuis le début, c’est merveilleux, mon rêve est devenu réalité, je suis Ultra Traileuse !!!
Je l’ai fait pour de bon en 16h05, pour au final 82km, je réalise pas, il me faudra encore quelques jours avant de comprendre que j’ai bien été capable de finir mon 1er Ultra !
Tout le long a été magique grâce à mon Papa, mon Amie en Or, Choa, Coline et bien entendu grâce à Sylvain qui a tenu tout le long à mes côtés et jusqu’au bout car en 16h je peux passer par les stades de chiante et râleuse mais toujours avec le sourire !! Merci à vous tout simplement.
Belle expérience humaine riche en émotions, très belle course et c’est pas parce que c’est chez moi lol ! 
Toujours continuer à aller au bout de ses rêves, les sensations sont tellement intenses !  :coeur: 
Et vive le MTC!!!